Différence entre la profondeur de couleur et l'espace de couleur. 10 bits affiche plus de nuances que 8 bits de profondeur de couleurs. En revanche, l'espace de couleur permet d'afficher des couleurs en dehors des plages classiques et donc d'obtenir des images plus éclatantes.

Différences entre l’espace de couleurs et la profondeur de couleurs

Quelle sont les différences entre l’espace de couleurs et la profondeur de couleurs ? Commençons d’abord par expliquer à quoi correspond chacune des ces notions.

La profondeur de couleurs

La profondeur de couleurs correspond au nombre de nuances de couleurs que peut afficher votre écran, elle se mesure en bits.

Les écrans stockent les couleurs sous forme de 0 et de 1, c’est ce qu’on appelle un bit. Un bit ne comporte que 2 possibilités, 0 ou 1, on ne peut donc enregistrer que 2 nuances d’une couleur différente dans un bit. Pour afficher plus de nuances de couleurs, il faut une suite de plusieurs bits.

Les écrans classique stockent généralement l’information sur 8 bits, c’est-à-dire qu’ils stockent une couleur sur une suite de 8 bits, c’est ce que l’on appelle « un octet ». Un octet est capable de stocker 28 possibilités soit 256 nuances d’une couleur.

Sachant qu’un écran ne peut afficher que 3 couleurs, le rouge, le vert et le bleu, comment faire pour obtenir toutes les couleurs de l’arc en ciel ? En les mélangeant, tout simplement !

Pour résumer : nous pouvons avoir 256 nuances de rouge, 256 nuances de vert et 256 nuances de bleu, ce qui fait 2563 possibilités, soit 16,7 millions de couleurs !

Exemple : en affichant 100% de rouge et de vert on obtient du jaune. En mélangent 50% de rouge et autant de vert on obtient la couleur vert olive.

Un mélange de 100 % de rouge et de 100 % de jaune donne la couleur jaune.
Un mélange de 100 % de rouge et de 100 % de jaune donne la couleur jaune.
Un mélange de 50 % de rouge et de 50 % de jaune donne la couleur vert olive.
Un mélange de 50 % de rouge et de 50 % de jaune donne la couleur vert olive.

Autre exemple : dans l’image ci-dessous vous verrez que plus la profondeur de couleur est élevée et moins les dégradés seront saccadés. Tout cela parce que le nombre de nuances de couleurs devient plus important.

Comparaison des différentes profondeur de couleurs entre 16 couleurs, 256 couleurs et 16,7 millions de couleurs. Plus la profondeur de couleur augmente et plus les saccadent sur les dégradés s’estompent.
Comparaison des différentes profondeur de couleurs entre 16 couleurs, 256 couleurs et 16,7 millions de couleurs. Plus la profondeur de couleur augmente et plus les saccadent sur les dégradés s’estompent.

L’espace de couleurs

L’espace de couleurs correspond à la plage de couleurs affichable par votre écran. Plus cet espace est grand et plus vous pourrez voir de couleurs normalement invisibles sur un écran classique. Ce qui signifie que vous pourrez voir du vert encore plus vert, du rouge encore plus rouge, etc.

Par exemple : la norme HDR (High Dynamics Range) disponible sur les écrans modernes correspond à une plage de couleurs plus grande, avec ce type d’écrans vous pourrez voir des couleurs que vous ne pouviez pas voir avant. La norme HDR se situe entre le ProPhoto RGB et le Adobe RGB dans l’image ci-dessous. En fond de l’image vous apercevez toutes les couleurs que votre œil peut réellement voir.

Comparaison des différents espaces colorimétriques entre le 2200 Matt Paper, le sRGB, le Adobe RGB, le ProPhoto RGB et les couleurs visible par l’œil humain. Le HDR, non visible ici, se situerait entre le ProPhoto RGB et le Adobe RGB
Comparaison des différents espaces colorimétriques entre le 2200 Matt Paper, le sRGB, le Adobe RGB, le ProPhoto RGB et les couleurs visible par l’œil humain. Le HDR, non visible ici, se situerait entre le ProPhoto RGB et le Adobe RGB

Quelle est la différence entre les deux ?

La profondeur de couleurs définit le nombre de nuances de couleurs dans les limites de l’espace de couleurs.

L’espace de couleurs définit la limites de couleurs. Plus l’espace de couleurs est grand et plus les couleurs sont éclatantes, à l’inverse plus il est restreint et plus les couleurs sont ternes.

Pour résumer pour avoir plus de couleurs on se tourne vers la profondeur de couleurs, pour avoir des couleurs plus vraies on se tourne vers l’espace de couleurs.

Exemple : pour rendre le vert plus vert il faut augmenter l’espace de couleurs, par contre pour afficher plus de nuances de vert, il faut augmenter la profondeur de couleurs (en bits).

Dans l’image ci-dessous, il faut dépasser l’espace de couleurs de 0 à 255 et passer sur l’espace de 0 à 1023 pour afficher un rouge plus rouge. Par contre pour avoir un dégradé de rouge plus nuancé dans un espace donné, il faut augmenter la profondeur de couleur et passer de 8 bits à 10 bits.

Différence entre la profondeur de couleur et l'espace de couleur. 10 bits affiche plus de nuances que 8 bits de profondeur de couleurs. En revanche, l'espace de couleur permet d'afficher des couleurs en dehors des plages classiques et donc d'obtenir des images plus éclatantes.
Différence entre la profondeur de couleur et l’espace de couleur. 10 bits affiche plus de nuances que 8 bits de profondeur de couleurs. En revanche, l’espace de couleur permet d’afficher des couleurs en dehors des plages classiques et donc d’obtenir des images plus éclatantes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs indiqués par * sont requis.